Ce week-end, c’est à Lyon qu’il faut être !

Ce week-end, c’est à Lyon qu’il faut être !

28 novembre 2018 Non Par MAPPY

Fêtons les lumières !

D’abord, un peu d’histoire. D’où vient la fête des lumières ? En 1850, les autorités religieuses ont lancé un concours pour la réalisation d’une statue, au sommet de la colline de la Fourvière. L’inauguration de cette statue est prévue le 8 septembre 1952, mais en raison de la crue de la Saône, elle est repoussée au 8 décembre. Ce fameux 8 décembre, le mauvais temps règne sur Lyon, puis finalement, le ciel fini par se dégager. Les Lyonnais mettent sur le bord de leur fenêtre des bougies ce qui fait qu’une fois la nuit tombée, la ville entière s’illumine. On assiste donc à une véritable fête.

Depuis, chaque année le 8 décembre, les Lyonnais mettent sur le bord de leurs fenêtres des bougies ou autres objets lumineux et parcourent les rues de la villes pour admirer ces lumières.

En 1989, ce sont les sites patrimoniaux qui participent à la fête, puis depuis 1999, ce sont 4 jours dédiés à cette fête. La fête des lumières rassemble chaque année plusieurs millions de personnes qui vont déambuler dans toute la ville.

Profitez-en pour découvrir la ville !

Lyon a de nombreux atouts dans sa poche. On a donc demandé à Béryl, notre Lyonnaise, de nous confier ses adresses fétiches pour profiter au mieux de la ville.

Lyon est connu pour sa gastronomie. Voici donc quelques adresses qui raviront vos papilles :

  • L’Argenson: le bistrot Bocuse, situé à côté du stade Gerland. On y trouve une carte bistrot, une très belle terrasse sous les platanes où l’on peut boire du Condrieu, délicieux et rare Côtes du Rhône blanc, le tout dans une ambiance animée !
  • La Brasserie Georges : une institution, un incontournable ! Dans le quartier de la gare Perrache, cette brasserie du XIXème siècle est décorée de grands lustres art déco, avec d’impressionnantes rangées de tables aux nappes blanches, et une armée de serveurs en livrée. Les anniversaires sont fêtés traditionnellement à coup d’orgue de barbarie, joué par un des serveurs qui tourne la manivelle.
  • Les halles de Lyon : marché couvert dans le quartier de la Part-Dieu, où l’on retrouve les meilleures spécialités lyonnaises : fromages affinés de la mère Richard, saucisson pistaché, sabodet à cuire, quenelles de brochet, rosette de Lyon…
  • Le marché de la Croix-Rousse : pour trouver les meilleurs producteurs de fruits, légumes et fromages, et aussi pour entendre l’accent lyonnais à couper au couteau c’est là-bas qu’il faut aller, le long du boulevard de la Croix-Rousse tous les jours sauf le lundi.

Une fois que vous aurez le ventre bien plein, je vous propose quelques balades pour vous dégourdir un peu les jambes :

  • Balade dans les Traboules : trabouler veut dire traverser en jargon Lyonnais. Les traboules désignent des passages traversant les halls des immeubles des vieux quartiers lyonnais (Saint-Jean et Croix-Rousse). Ce sont les Canuts, les ouvriers de la soie, qui ont profité des spécificités des immeubles Lyonnais pour se cacher lors des révoltes au XIXe siècle. Les traboules regorgent de petites cours et escaliers Renaissance. Attention mieux vaut prendre un guide qui vous ouvrira les portes car aujourd’hui, il y a de plus en plus de digicodes à l’entrée des immeubles.
  • Musée des Beaux-Arts dit le Palais Saint-Pierre : en plein centre de Lyon, place des Terreaux, il abrite un très agréable jardin ouvert au public.
  • Balade sur les bords de Saône : il faut une voiture pour remonter la rivière au Nord de Lyon, vous trouverez sur les deux rives, de charmantes guinguettes où vous pourrez manger des cuisses de grenouille.
  • Cathédrale Saint-Jean et le Vieux-Lyon : quartier Renaissance de Lyon, paré de ruelles étroites et de petites places où il faut lever la tête pour découvrir des immeubles sculptés et façades ocre et rose.
  • La Basilique de Fourvière : plantée tout en haut de la colline du même nom, la basilique et sa vierge dorée à l’or fin dominent la ville de Lyon. Sur le belvédère, on peut admirer toute la ville, et même apercevoir les Alpes les jours de beau temps. C’est la Vierge Marie que les lyonnais ont choisi au XVIIe siècle pour se placer sous sa protection contre la peste.

 

Après toutes ces balades, voici mes deux adresses fétiches pour flâner quand le beau temps n’est pas au rendez-vous :

  • Benoit Guyot : la boutique de déco idéale pour faire des cadeaux. On y trouve toujours de jolis accessoires étonnants.
  • La librairie des Canuts: les libraires vous apporteront d’excellents conseils pour vos futures lectures !

 

Et pour finir, voici un petit récap de tous les modes de transports que vous pourrez emprunter pour parcourir Lyon :

  • Les transports en commun :

Il y en a pour tous les goûts ! Lyon comporte plus de 130 lignes d’autobus, 4 lignes de métro qui desservent 44 stations, 3 funiculaires, 5 lignes de tramway qui relient la ville de Lyon, et les communes de Villeurbanne, Bron, Meyzieu et Chassieu, le Tram Express relie la gare de la Part-Dieu à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry en vingt-cinq minutes de trajet. Vous pourrez ainsi, parcourir de long en large la ville.

  • Le covoiturage

Depuis septembre 2011, la Grand Lyon a mis en place un service de covoiturage pour les sorties. Ce système permet à celui qui souhaite se rendre à un spectacle ou à une manifestation culturelle d’un des partenaires du dispositif, de proposer du covoiturage via ce site internet.

  • L’autopartage

Vous aurez l’embarras du choix grâce à la présence de :

  • Citiz LPA : 102 voitures disposées sur 41 stations permettent à tous de circuler en voiture,
  • BlueLy : un service d’autopartage électrique,
  • Uber : qui propose un service de VTC,
  • De nombreuses compagnies de taxis.
  • Les modes de transports doux

Vélos, trottinettes, à Lyon, vous pouvez bouger en étant écolo !

  • Vélo’v : 4 000 vélos en libre-service sur Lyon et Villeurbanne répartis sur 350 stations,
  • Indigo weel : 1 000 vélos en libre-service sans station,
  • Lime : les trottinettes électriques en libre-service, sans station,
  • Cyclopolitain : transport en tricycle électrique,
  • Cycloville : le vélo taxi.

 

Voilà, je pense que vous avez maintenant toutes les clés pour vivre quelques belles journées à Lyon. Enjoy !

 

Articles similaires: