Notre historique

Mappy est une société française, née en 1987. Elle a navigué seule plusieurs années, puis a été rachetée par France Télécom en 2000, puis par PagesJaunes Groupe (rebaptisé depuis SoLocal) en 2005.

Côté produit, Mappy a énormément évolué. En 1987, point d’Internet, mais le Minitel ! C’est sur ce support que Mappy a vu le jour sur 3615 iTi. En 1997, Mappy bascule sur Internet et est disponible sur www.iti.fr.
En 2000, iTi prend le nom de Mappy. Puis entre 2009 et 2011,  Mappy se diffuse plus largement que via son site web, en proposant des applications sur iPhone, Android et iPad.

 

En 2010, c’est une application GPS qui voit le jour, MappyGPS Free, qui sera présente sur le marché jusqu’en 2016.

Mappy a toujours œuvré en tant que facilitateur de déplacement des Français. C’est pour cela qu’au fur et à mesure des années, Mappy a fait évoluer ses services. En 2003, Mappy a intégré les photos aériennes de plus de 60 villes européennes. En 2013, Mappy a intégré des vues 360° de 320 villes françaises sur son site et ses applications, permettant ainsi à l’utilisateur de mieux se repérer dans l’espace. Ces vues 360° sont captées par deux MappyCar, qui sillonnent chaque année, les routes de France pour remettre à jour les vues des villes.

 

 

La recherche locale et le Web-to-Store

Plus que des itinéraires, Mappy a fait évoluer son service de recherche locale. A partir de 2007, les utilisateurs ont pu accéder à la réservation d’hôtels via Mappy, puis, ils ont pu localiser les différents professionnels référencés sur PagesJaunes, puisque en 2010, Mappy a intégré ces pros sur son site et ses applications.

Après s’être longtemps centré sur l’itinéraire longue distance, Mappy fait évoluer son positionnement et se concentre sur l’urbain et l’hyperlocal, en évoluant vers le Web-to-Store à partir de 2013. Le but ? Pousser les internautes dans les points de vente physiques via Mappy.
Pour booster leur visibilité sur la toile, des photographes munis de girocam (appareil photo permettant de réaliser des photos 360°) prennent des visites virtuelles de l’intérieur des boutiques dans des grandes villes telles que Paris, Lyon ou encore Dijon. On retrouvait ensuite ces vues dans les fiches détaillées de magasins. Les Mappynautes pouvait de chez eux, visiter virtuellement l’intérieur des boutiques. Mappy permettait ensuite aux commerçants de mettre à jour ces mini-site Internet sur le carrefour d’audience qu’est Mappy.
Dans la continuité de ce sujet, un onglet shopping est apparu sur les produits Mappy, référençant l’inventaire des produits disponibles dans de nombreux points de vente, avec la possibilité de réserver les produits.
En 2014, nouvelle version pour Mappy. Elle propose trois types de recherches (plan, itinéraire et shopping) et est ainsi, l’aboutissement de la stratégie Web-to-Store mise en place depuis plusieurs mois.

 

De l’itinériste au comparateur de déplacement

Très vite, Mappy s’est positionné sur la multimodalité. Au début des années 2010, Mappy a intégré le transport en commun en Ile de France sur le mobile, et en région sur le web. Puis les vélos en libre-service de 16 villes sur le web. A partir de 2013, ce sont 3 800 villes qui sont disponibles pour les itinéraires en transport en commun, faisant de la couverture proposée par Mappy, la plus complète pour les transports en commun, en France.
Depuis, Mappy n’a cessé d’évoluer. L’aboutissement d’un travail de plusieurs (nombreux) mois est sorti en juillet 2016, avec la mise en ligne d’un comparateur de déplacement sur les applications mobiles, puis un an plus tard sur le site web.
Le comparateur de déplacement permet aux utilisateurs de retrouver tous les modes de transports disponibles pour réaliser leur trajet, sur un seul et même site, sur une seule et même application. La première version de ce comparateur intègre la voiture avec trafic en temps réel, les transports en commun, le mode piéton, le vélo personnel et libre-service, la voiture libre-service avec Autolib, le VTC avec Uber, le taxi, l’autocar longue distance avec Ouibus, le train avec Oui.Sncf et le covoiturage.
Depuis, de nouveaux modes et partenaires ont été ajoutés :

  • Flixbus, Eurolines et Isilines sur l’autocar longue distance
  • L’avion
  • Les trajets en scooter libre-service avec Cityscoot.

Le comparateur ne cesse d’évoluer, pour proposer une expérience la plus complète possible.

 

Mappy en 10 dates clés : 

  • 1987 : Lancement du 3615 iTi
  • 1995 : Sortie de Visiocity, proposant des photos de villes numériques
  • 1997 : iTi est lancé sur Internet
  • 2000 : iTi devient Mappy
  • 2004 : Les services de Mappy sont disponibles sur les téléphones mobiles
  • 2009 : L’application Mappy est disponible iPhone
  • 2010 : L’application Mappy est disponible sur Android
  • 2011 : Premier GPS gratuit du marché et début de la multimodalité sur Mappy
  • 2013 : Mappy lance sa stratégie de Web-to-Store et réalise des visites virtuelles à
    l’intérieur des commerces
  • 2016 : Mappy lance un comparateur de déplacement multimodal toutes distances sur
    les applications mobiles disponible partout en France
  • 2017 : Pour ses 30 ans Mappy déploie le comparateur multimodal sur son site et fête 3
    décennies au service des utilisateurs

 

Articles similaires